La divine comédie

Par Vasistas Theatre Group – ARGYRO CHIOTI

Pièce créée à Athènes en avril 2017

Vasistas Theatre Group

VASISTAS est une compagnie grecque qui trace un double parcours de travail entre Athènes et Marseille. Sa démarche s’inscrit dans une logique de recherche continue autour d’une forme d’acte scénique, en dialogue constant avec notre présent.

À travers une dramaturgie qui ne se définisse pas par une logique de texte ou une histoire linéaire et en utilisant peu de moyens techniques, la compagnie construit à chaque fois une chorégraphie musicale, comme un concert intime qui donne à entendre et à voir le rythme d’une histoire dans le moment présent.

L’adaptation du chef-d’oeuvre de Dante, un voyage extraordinaire qui nous mène des ténèbres à la lumière et la béatitude.

Dans sa chute, Lucifer a creusé un entonnoir gigantesque dans le ventre de la Terre. C’est là que se risque Dante, vers l’an 1 300, avec le projet de faire ce voyage mystique qui doit le conduire de l’enfer au Paradis en passant par le Purgatoire. Égaré au milieu d’une forêt obscure, Dante s’en remet au grand poète latin, Virgile, qui le conduira à travers les cercles et les corniches où se tordent, hurlent, se débattent tous les damnés de la terre, jusqu’au paradis céleste. Là dans le tourbillon des bienheureux, règne Béatrice, sa muse, son amour d’enfance, très tôt disparu. Voilà pour un résumé si tant est que l’on puisse réduire à quelques phrases et à quelques notions, cette œuvre immense qui déploie, sur plus de 14 000 vers, la somme de tous les savoirs de l’époque : philosophiques, historiques, métaphysiques, religieux, cosmographiques, sans jamais se départir d’une infinie beauté poétique et d’inépuisables visions et images qui feraient douter de la santé mentale de l’auteur. La Divine Comédie, œuvre fondatrice de la langue italienne, peut se lire comme la plus ingénieuse histoire d’héroïque fantaisie jamais écrite par un homme. Elle a inspiré bien des artistes, Gustave Doré en tête.

Le texte du spectacle est tiré de la traduction de Kostas Kairofylla de La Divine Comédie, revue par Nikos A. Panagiotopoulos.
Le spectacle comprend des poèmes de l’anthologie d’Edgar Lee Master, Spoon River Anthology, traduite en grec par Spyros Apostolou et publiée aux éditions Gutenberg, et les « Cantos XIV et XV » d’Ezra Pound, traduits en grec par Giorgos Varsos et publiés par les éditions Parakis.

Sur le site de Komm.N.Act

Un road trip spirituel, une fantasmagorie existentielle à travers trois étapes décisives: L’Enfer, Le Purgatoire, Le Paradis.

Pour la première fois en Grèce, Argyro Chioti aborde avec sa compagnie VASISTAS cette œuvre majeure de l’Europe médiévale : La Divine Comédie. L’approche scénique est focalisée sur la notion autobiographique du texte de Dante, son voyage illusionnaire dans le monde des morts.

À partir de la trilogie mastodonte, la compagnie crée une version au langage concentré, axant son travail sur des passages chargés d’un caractère intime et personnel. Ceux-ci transcrivent le chemin ardu d’un homme, Dante, les expériences sombres de la vie quotidienne en passant par les moments douloureux de la crise et les évasions lumineuses de la vie ; de la chute dans le monde des morts à la sortie vers la lumière.

Sur scène, un noyau d’interprètes déploie le récit, approfondissant les codes narratifs développés par la compagnie VASISTAS ces dernières années, et basés sur le potentiel expressif du corps et sur la dimension musicale de la choralité.

Présent sur scène tout au long du spectacle et intégré à l’action, un quatuor à cordes contribuera à la dimension musicale. Minimalisme moderne et musique électronique dialogueront sur scène par l’utilisation de moyens contemporains participant ainsi à la création d’une expérience scénique particulière : le road trip de La Divine Comédie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.