La Filature Nomade présente « Rhizikon »

Rhizikon initialement programmé en Octobre ne pourra pas être présenté comme prévu.

Le spectacle est repoussé à une date ultérieure.

La Filature, c’est aussi la Filature nomade  que nous avons déjà présentée dans un article de ce blog.

Cette année La Filature Nomade s’inscrit aussi dans le cadre du dispositif d’Aide Sociale à l’Enfance financé par le Conseil Départemental. Des adolescents placés en foyer ou en familles d’accueil viendront assister au spectacle au Centre de la Ferme à Riedisheim et au centres socio-culturels Pax et Afsco à Mulhouse.

Vous êtes bien sûr également conviés à ces spectacles. la saison s’ouvrira avec Rhizikon,  une performance-rencontre créée par Chloé Moglia et interprétée par Mathilde Arsenault on Volsem. Spectacle inclassable, Rhizikon est un condensé allégorique, physique, visuel, auditif, visant à susciter sensations, sentiments, questionnements, rêveries, réflexions, autour de cette question de la mise en jeu – mise en danger – de soi (rhizikon en grec).

Pour parler de ce spectacle, laissons la parole à sa créatrice, Chloé Moglia:

« Le risque, l’imminence du danger, sont parfois déclencheurs d’une force de vie…La nécessité de mobiliser des ressources puissantes pour le maintien de son existence apparaît souvent lorsque cette dernière est menacée. De la même manière, des rites initiatiques anciens comme le baptême consistaient à immerger une personne et à la maintenir tête sous l’eau jusqu’à la limite de la noyade. A la frontière de la mort, une force vitale archaïque, essentielle, se manifeste. C’est une « nouvelle naissance ».

En tant que trapéziste, je me suis souvent demandé ce qui m’a poussée à consacrer tant de temps à me suspendre par un bras à 8 mètres de haut… la fascination de la limite, dont le paradoxe est qu’elle peut être toujours repoussée, la recherche d’une forme d’exaltation, la tentative de restaurer un goût de vivre défaillant ?… Que recherche-t-on dans la prise de risque, quel est ce besoin qui nous fait côtoyer les bords du vide, conscient du danger que l’on encoure ? Attirance / répulsion / fascination… Entre l’excès de sécurité et l’excès de mise en danger, quel équilibre ? ou quel perpétuel déséquilibre, se rattrapant de justesse mais jamais tout à fait ? »

 

Pour en savoir plus, voici quelques liens utiles:

Cliquez sur les liens ci-dessous:

Rhizikon par l’Atelier 104

Rhizikon vu par l’espace Malraux de Chambery

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s