Festival Horizon : SOIRÉE TADEUSZ KANTOR

La Filature propose un soirée consacrée à Tadeusz Kantor le jeudi 28 mai pour célébrer le centenaire de sa naissance et la parution en français de ses Écrits  avec le soutien de l’Institut Polonais de Paris.

– 20h rencontre TADEUSZ KANTOR ET LE THÉÂTRE POLONAIS
– 21h projection du film LA CLASSE MORTE

Mais qui est Tadeusz Kantor?

Tadeusz Kantor (1915-1990) est considéré, comme étant « le plus mondial des artistes polonais et le plus polonais des artistes mondiaux ».  Kantor était un artiste universel ou, comme il le disait lui-même, un artiste « total » et c’est pour cela qu’il serait risqué de vouloir « diviser » son oeuvre en domaines spécifiques. Peintre, scénographe, poëte, acteur, auteur de happenings, Kantor a acquit sa renommée mondiale en tant qu’homme du théâtre.Toutefois,  il était resté tout d’abord peintre, créateur qui pensait a travers les images et qui, à la place des couleurs, se servait d’acteurs et d’accessoires. Le plus grand succès de Kantor fut sans aucun doute le théâtre « Cricot 2 » dont les spectacles, en commençant par La Classe morte (1975), obtinrent le statut de chef-d’ouvres.

Kantor avait le charisme d’un chef, d’un prophète ; il savait comment réunir autour de lui d’autres artistes et leur insuffler son enthousiasme. Dans ce domaine aussi il joua un rôle exceptionnel dans l’art polonais.

Quels sont les particularités de son oeuvre?

Dans le « théâtre de  la mort » Kantor propose une illustration plastique des mécanismes de la mémoire. Les séquences successives des images irréelles, des bribes de souvenirs, des scènes qui reviennent avec obsession, des situations absurdes. Il a créé un espace extrémement suggestif dans lequel s’entremêlent les vivants et les morts, où jaillissent les désirs les plus honteux et les réminiscences les plus effrayantes : la guerre, l’amour et le crime, la peur, la passion et la haine.

Le véritable début de son chemin remonte à la présentation, sous l’occupation allemande, de « Balladyna » et du « Retour d’Ulysse ». L’acte même d’avoir fondé un théâtre d’avant-garde dans la clandestinité, dans un climat de danger, permet de comprendre sa véritable hiérarchie des valeurs : la conviction que l’autonomie de l’artiste et la liberté de l’art sont possibles dans  toutes les circonstances.

Homme de théâtre, mais avant tout plasticien 

Aux « tableaux métaphoriques » réalisés dans les années quarante, avec des personnages déformés qui s’entrelacent, constituaient une sorte de réaction aux traumatismes de la guerre et de l’après-guerre succèdent les toiles abstraites et impressionnantes de « l’Informel », comme le témoignage d’un geste impétueux, une manifestation de la liberté mais aussi les prémisses du drame. Lassé par l’abstraction et lorsque le retour a l’illusion picturale lui semblait impossible,  il décida d’incorporer dans ses tableaux des matières réelles et des objets. Il dissimula la réalité sous un emballage, d’où justement ses célèbres « EMBALLAGES ». A partir de ce moment-la, il fit de l’art avec tout.

En pratiquant la peinture et en faisant du théâtre, en fait, il méditait sur le sens de la vie.

tadeusz_kantor_ag_15

Un artiste polonais à l’audience universelle

Kantor a réussi à incorporer dans la totalité de son oeuvre, que ce soit  la peinture, le dessin ou le théâtre, l’histoire du combat qu’il avait mené au nom de son âme d’artiste et aussi pour gagner le ravissement des spectateurs.  L’un des plus grands acquis de Kantor consiste à soumettre les symboles et l’émotion à la discipline rigoureuse de la forme. « Je voudrais qu’ils regardent et qu’ils pleurent  » – répétait-il – et il parvenait à hypnotiser, d’une manière mystérieuse, les spectateurs. Pendant ses spectacles des gens pleuraient sous toutes les latitudes : au Japon, en Argentine, à Paris.

Si vous souhaitez en apprendre plus, assistez bien sûr à la soirée de la Filature et consultez l’excellent  site en français sur Tadeusz Kantor dont sont extraites ces quelques lignes, et Wielopole, Wielopole en anglais qui présente une vidéo de la pièce et une biographie de l’artiste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s